Comment fonctionne une assurance vie ?

Le premier avantage qu’offre l’assurance-vie est un cadre fiscal des plus avantageux. C’est sans doute la première raison qui en fait le placement le plus apprécié par les français. Outre cela, c’est aussi un contrat qui offre des possibilités financières certaines à tous celles et ceux qui l’adoptent. Néanmoins, on peut manquer de cerner toutes les notions y afférentes. Que doit-on retenir du fonctionnement d’un contrat d’assurance-vie ? Quel en est le principe ? Quels types de contrats existent-ils ? Autant de questions légitimes qui ont besoins de réponses claires et concises.

Le principe de l’assurance-vie

Assimilé à un produit d’épargne, l’assurance-vie impose au souscripteur ou à l’épargnant de faire un dépôt d’argent sur son contrat, somme placé par l’assureur. Contrat en cas de vie, l’assurance-vie impose à l’assureur de procéder au reversement en fin de contrat, du capital, ainsi que des intérêts. Le souscripteur rentre donc en possession du montant en cas de vie à la fin de contrat, ou à ses ayant droits au moment de son décès.

Bonus : Aassurance-vie

Les différents types de contrats d’assurance-vie

Il existe le contrat en euros, qui est le modèle le plus souscrit. Son principe stipule que le montant déposé est garanti par l’assureur ainsi que les intérêts, qui s’accumulent chaque année. C’est donc un contrat d’assurance sans risque pour les placements effectués. Vien ensuite le contrat multisupport, dans lequel l’épargne est investi mais pas sans requérir l’avis du souscripteur. La somme investi l’est sur des unités de compte placés sur les marchés financiers ce qui comporte forcément un risque. Risque néanmoins à relativiser quand on prend en compte les perspectives de rendement, bien plus grande que celles du contrat en euros. Il existe aussi un support en euros qui permet d’investir une partie de l’épargne sur les unités de compte et de conserver l’autre partie en sécurité. Le souscripteur peut faire des modifications sur ces différentes parts selon ses objectifs et intérêts. Il existe aussi le contrat euro croissance, qui sécurise le montant des dépôts mais pas avant huit ans de contrat. L’assureur bénéficie ainsi d’un temps conséquent pour prendre des risques dans les placements. Le rendement de ce type de contrat est supérieur à celui d’un contrat en euros et conserve aussi le principe de sécurisation de l’épargne.

Les modalités de fonctionnement du contrat d’assurance-vie

L’ouverture de contrat est possible autant de fois que voulu. Vous pouvez aussi souscrire à un contrat au nom d’un tiers. Pour ce qui est des versements ou primes, ils peuvent l’être en une ou plusieurs ou encore selon des échéances mensuelles. Les différents frais prélevés par l’assureur sont fonctions des différentes structures mais aussi du type d’assurance et de produits auxquels vous avez souscrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *